Tout connaître de l’Aventure Super Size Me avec Adeline… Bilan mi-parcours


Tout connaître de l’Aventure Super Size Me avec Adeline…  Bilan mi-parcours

Première semaine : Du Mardi 14 mars au Lundi 20 mars 2017

Les 12 bocaux d’Adeline

Déjeuner

 Diner

Saumon, Quinori et légumes variés

Rizotto Nero aux légumes anciens et copeaux de parmesan

Porc au caramel avec riz complet et légumes

Salade bowl avec œuf mollet

Agneau, purée de pois-chiches, pois-chiches

et légumes variés

Polenta aux légumes anciens et parmesan.

Lasagnes de bœuf : pâte/ sauce tomate/ béchamel/viande haché

Salade poireaux/PDT, vinaigrette mimosa (base avec un œuf dur).

Salade thaïe avec poulet bio, vermicelles de riz et légumes croquants.

Soupe de légumes + tarte de légumes

Duo filet de rouget/saumon avec riz complet et légumes

Boulettes de bœuf + boulghour et coulis de tomate.

Beaucoup d’enthousiasme en ce début de programme, avec la joie manifeste de pouvoir bénéficier d’une telle aide pour pouvoir se reprendre en main au niveau poids et alimentation.

« Je n’arrête pas de me dire que je suis chanceuse mais à un point !!! Au moment de découvrir le bocal je visualise tout l’amour que tu mets dans ta cuisine, tous les aliments sains qui vont nourrir mon corps et leurs bienfaits, c’est ma petite méditation  », confie-t-elle à la chef diététicienne dans les premiers jours du programme.

« D’habitude un régime c’est frustrant, lassant, fade, ennuyant, difficile avec l’Assistant culinaire c’est: de l’amour, du sain, du délicieux et du beau, de l’art, un privilège, de la facilité ! »

Un des plats a été particulièrement apprécié par Adeline cette semaine, il s’agit de l’agneau avec l’accompagnement aux pois-chiches et petits légumes variés. Ce qui est une très bonne surprise pour une personne qui a tendance à ne pas trop consommer de viande (se limite aux viandes hachées et à la volaille), car elle rencontre souvent des difficultés à l’apprécier au niveau de la texture et de surcroît manque de temps pour la cuisiner dans des recettes plus élaborées : « Alors j’ai tout adoré : très goûtu c’est parfaitement relevé et assaisonné pour moi, le houmous, la viande parfaite, les légumes j’ai adoré les artichauts croquants».

A contrario, le Risotto Néro a eu moins de succès auprès d’Adeline, et nous avons apprécié sa franchise au moment de nous faire part de son appréciation. Néanmoins, elle nous a ensuite précisé qu’elle l’avait consommé froid  alors que c’est un plat chaud, et pense d’ailleurs que c’est une des raisons pour lesquelles elle n’a pas forcément apprécié au niveau texture.17342117_10212396279765761_508538593_o

Avant de lui fournir les bocaux pour la fin de la semaine, nous avons tenu compte d’un souhait dont Adeline nous avait fait part quelques jours auparavant, sur un plat qui lui tenais particulièrement à cœur : Nous avons décidé de lui préparer un bocal « surprise » de lasagnes traditionnelles. Cela nous permet également de lui rappeler qu’avoir une alimentation équilibrée et faire attention à son assiette n’empêche pas de savourer ce que l’on mange et de se faire plaisir avec de « bons petits plats ». Cette surprise n’a pas échappé à Adeline, qui a d’ailleurs su apprécier pleinement ce bocal : « Après les lasagnes de ce midi je suis comblée Très bonnes et saines, la quantité est parfaite, un plat qui fait vraiment du bien au moral ».

Enfin, pour les bocaux de fin de semaine, nous avons proposé à Adeline une soupe de légumes variées avec une part de tarte. Bien qu’elle ait apprécié le goût, le fait de ne pas avoir de consistance et d’effort de mastication à fournir pour manger la soupe ne plait pas beaucoup à la jeune femme : « Alors la soupe délicieuse et bien rassasiante mais aussi bonne soit elle, c’est toujours frustrant une soupe pour moi ,sauf la soupe au pistou ou avec des morceaux ».

Cette expérience est un bon point dans le sens où Adeline se rend compte des sensations dont elle a besoin pour sentir sa satiété et que la texture des plats à une importance primordiale.

Journée libre, sans bocaux : Au tour d’Adeline de cuisiner…

Déjeuner

« Alors ce midi une grosse salade composée : salade, chou blanc, betterave, tomates, mozza, olives, maïs. Un tout petit bout de pain, 1/8 de pizza reine.

Et mon lâchage : des gnocchis avec un peu de beurre et de parmesan ». 

« En dessert un Pingui à 135 calories…:/ »

gnocchiskinder

 

 

 

 

Diner : Une « bonne » assiette de risotto sans beurre et une crème de soja saveur pistache.

Dans la soirée : « J’ai lutté car envie de chocolat mais j’ai tenu bon et j’ai pris une pomme ».

 

Deuxième semaine : Du Mardi 21 Mars au Lundi 27 Mars 2017

Les 12 bocaux d’Adeline

Déjeuner

Diner

Veau Gremolata, écrasé de pommes de terre

et légumes variés

Duo de lentilles et  légumes variés

Salade thaïe avec poulet Bio, vermicelles de riz et légumes croquants

Salade tiède de poireaux/pommes de terre, duo de hadock et maquereau fumés, poutargue

Porc au caramel wok de légumes

Spaghettis bio pesto de roquettes, épinards, brocolis, féta et tomates séchées

Gambas et Quinori aux légumes

Omelette menthe et fines herbes + légumes poêlés

Cabillaud mélange de légumes verts

Lasagnes épinards féta

Salade quinoa lentilles, légumes, lardons et œuf poché

Crumble de poireaux

En ce début de nouvelle semaine, Adeline nous fait part de sa joie de venir chercher les bocaux. Elle a vraiment conscience d’être privilégiée et apprécie, en plus de la cuisine, le soutien et l’encadrement que nous lui apportons chaque jour. Ce petit message avant de venir récupérer les bocaux à la boutique en témoigne :

« J’adore le mardi : aller récupérer mes petits bocaux, découvrir ce qu’il a de bon au menu de la semaine et bien sûr voir Christina, Camille et Mathilde qui ont toujours le sourire et beaucoup de bienveillance. »

Le veau Gremolata a séduit Adeline. Du reste, ce Mardi nous lui avons proposé un petit « plaisir » avec la mousse au chocolat. Les commentaires d’Adeline après ce repas montre bien le plaisir qu’elle éprouve à manger des « desserts gourmands ». La notion de plaisir est omniprésente chez cette jeune femme qui a du mal à résister à la tentation de la gourmandise:

« Alors ce midi l écrasé avec le veau un délice et je me sens bien rassasiée .

Et alors il aurait fallu prendre ma tête en photo lors de la dégustation de la mousse au chocolat !! J ai savouré chaque bouchée une pure merveille! Cette consistance parfaite

Là je suis sur mon canapé heureuse et comblée ».

Au-delà de l’équilibre des repas, il ressort des propos d’Adeline un sentiment de « refuge » dans l’alimentation, ce besoin de se faire plaisir et d’avoir des moments de « lâcher prise » sans aucun contrôle sur la quantité et la qualité des aliments qu’elle ingère. Ces « fringales» ne semblent pas être en lien avec une sensation de faim mais plutôt des envies à combler.« Ce soir j ai pas très faim je suis seule, du coup heureusement que j ai mon bocal sinon j’aurais grignoté des cochonneries toute la soirée. » nous confie t’elle la soirée du 25 mars.

De même, son moral et son état psychologique joue beaucoup sur ces « fringales». Une journée un peu morose, un goût de déprime… Adeline aurait tendance à grignoter. Néanmoins, se sachant soutenue et encadrée durant cette expérience, il semble qu’elle parvient à se motiver pour ne pas « craquer » :

« Depuis 2 jours j ai plus faim que d habitude, comme j expliquais à Camille je me sens un peu contrariée et fatiguée du coup j’aurais envie de me rebooster et consoler avec la nourriture. Heureusement que ta cuisine est délicieuse et joyeuse sinon j’aurais englouti un hamburger et une tablette de chocolat », dit-elle le 22 mars.C’est deux exemples montrent bien qu’au-delà de la prise en charge diététique, il est souvent nécessaire de mener un travail sur soi-même pour apprendre à connaître et répondre aux signaux de notre corps.

 

Journée libre, sans bocaux 

Déjeuner :

La salade d’Adeline: Salade verte, thon et sauce César en entrée. Puis une assiette de raviolis au basilic et une compote.

Adeline, semblait culpabiliser d’avoir consommé des raviolis. Nous l’avons donc rassurée en lui indiquant qu’il s’agit d’une source de féculent au même titre que d’autres pâtes farcies, et dans la mesure où les quantités sont raisonnables, ils ne sont pas à exclure de l’alimentation même en phase de rééquilibrage alimentaire. Nous avons insisté sur le principe suivant :

Le plaisir est compatible avec la perte de poids, tant que ça reste modéré et raisonnable !

« Concernant les raviolis, tu n’as pas à culpabiliser. C’est un féculent comme les autres. Tant que la quantité reste raisonnable il n’y a pas à se faire de soucis à se faire. Courage, ne relâche pas! » 

Dimanche 26 mars : Le poids à mi-parcours 

Après 15 jours de consommation quotidienne des bocaux, les premiers résultats sont très positifs : Une perte de 3,7kg. Adeline nous fait part avec beaucoup d’enthousiasme de cette bonne nouvelle :

« Youhouuuuuuuu pesée de ce matin: 83,6 kg !!!!!!!!! Youpiiiiiiiiii, Belle journée Christina je suis trop heureuse quasi 2kgs par semaine c’est le rêve »

Le midi même Adeline a reçu des invités. En apéritif elle a opté pour des crudités avec une sauce au chèvre frais et tomates séchées. Quelques petits cressins sont venus complétés cet apéritif, à l’image des bonnes résolutions de la jeune femme : Pas de biscuits apéritifs, ni de charcuteries, mais tout autant de plaisir ! En plat, elle a choisi le bocal de gambas.

 

crudités apéro

Néanmoins, sur le dessert les « mauvais démons » ont pris le dessus avec un « lâcher prise » sur le gâteau au chocolat, et contrairement aux recommandations de ne pas se resservir, elle n’a pas résisté à la tentation d’une seconde part.

 « Comme je ne me suis pas lâchée vendredi je l’ai fait aujourd’hui avec mon dessert: J’ai fait un gâteau au chocolat à la mascarpone …  j’en ai mangé 2 belles parts ».

Suite à ce message, nous avons rappelé à Adeline que malgré la perte de poids, elle devait poursuivre ses efforts car rien n’est acquis : « Tout d’abord bravo et bravo. Tu le mérites tu es très volontaire et tu as fait beaucoup d’efforts. Les bocaux participent à 50% et les 50% restants c’est toi en t accrochant pour ne pas céder aux tentations et retomber dans les mauvaises habitudes fière de toi! on fait une belle équipe . C’est bien d’avoir pu profiter un peu aujourd’hui. J espère que tu as pris du plaisir car dès ce soir on reprend les bonnes habitudes et pas demain. Ce n’est pas parce que à midi tu as mangé 2 parts de gâteaux que tu dois te dire  » foutu pour foutu je continue ce soir « . Et même si les résultats sont là rien est gagné .Une belle part de gâteau c’était parfait et aurait peut-être suffit. »

Le soir, elle a mangé le plat de lasagnes : par ces messages on ressent le plaisir qu’elle prend avec ce plat :

« Alors ce soir je suis comblée !!! J ai dégusté mes lasagnes faites avec amour un délice!!!!! J ai plusieurs fois tenté d’en faire épinards/ chèvre un fiasco à chaque fois la  » sauce » est merveilleuse j ai super bien mangé !!!

Bilan à mi-parcours

Adeline commence à prendre conscience de ses sensations alimentaires.  Progressivement elle parvient à distinguer la sensation de faim de ses envies de grignoter.

De plus, avec une perte de poids de plus de 3 kilos, Adeline ressent les bénéfices physiques qui se répercutent directement sur son moral: elle paraît très motivée à poursuivre ses efforts et semble reprendre de l’assurance.

Découvrez la suite de l’aventure dans un prochain article dès la semaine prochaine….